Un trio de chanteuses pour "Par dere la breume"

Concerts à Nantes, le 6 février. Le festival itinérant Zef et Mer qui fait escale à Nantes le 6 février explore l’univers musical gallo de façon étonnante. D’une part avec Bèle Louize, trio masculin axé sur la poèsie chantée. D’autre part avec Ramajes, également un trio, mais cette fois de chanteuses. Il a été constitué en 2020 par Emmanuelle Bouthillier, Enora Moriou-Pautret et Jeanne Lemoine. Leur spectacle est titré Par dere la breume. Des voix dans la brume, c’est exactement l’atmosphère mystérieuse dégagée par les mélodies lentes et les harmonies qui font parfois penser à des motets baroques. Les chants et le quotidien de la campagne deviennent magiques. Ce lien entre le merveilleux et la réalité est le point commun entre ces chants du répertoire traditionnel de Haute Bretagne et d’Acadie. Les déplacements des chanteuses, leur façon presque théâtrale d’intérioriser le chant, l’usage d’accessoires étranges comme la grande bassine avec de l’eau pour faire résonner les voix… Autant d’éléments qui incitent à présenter ce spectacle dans un rapport très proche au public qui doit entrer dans l’univers musical comme dans un conte à la veillée. Si Enora Moriou-Pautret n’envisage pas une carrière professionnelle dans la musique (elle s’oriente vers l’élevage), Jeanne Lemoine est aussi accordéoniste. Elle intervient dans le CD Dastum sur la musique traditionnelle du Pays de Fougères (Danse teurjou !). Emmanuelle Bouthiller, franco-Québecoise, s’est formée aux musiques et danses traditionnelles sur le tas, mais aussi au Pont supérieur (Rennes-Nantes). Egalement violoniste, elle est dans le duo l’Abrasive et diverses formations à danser comme le trio Planchée.

Ramajes

Dans le même style, vous aimerez aussi

Jardin d'Eden, de Gérard Delahaye

Gérard Delahaye sort Jardin d'Eden, album de chansons qui parlent de la Bretagne, de l'amitié, du courage, de genets dans le vent et de guitares cassées par des hommes à kalach.

Matao Rollo

Le conteur gallo Matao Rollo a une forte activité cet automne : à Lamballe le 26 novembre, au Festival gallo, avec Marie Chiff'mine, puis dans le pays de Brest pour le festival La Grande Marée.

Le trio Dia. T créé en novembre 2019 a fait forte impression le 24 octobre à la fête de la Bogue d'Or de Redon. Le chant populaire de Madagascar de Marina Razanasoa est ici doublement porté par la guitare folk de Gilles Le Bigot et la vielle électro-acoustique de Gurvan Liard.