Exposition à Hennebont jusqu'au 19 mars

« La forêt m’a été offerte comme un « Nouveau Monde » », confie Eunji Peignard-Kim. De son enfance en Corée du Sud, dans les années 70, cette artiste se souvient d’un environnement de terrains vagues promis à la construction de tours. Depuis 1991, elle vit et travaille à Inguiniel, dans le Morbihan. Elle a suivi l’Ecole supérieure d’art de Lorient où elle enseigne aujourd’hui. A partir du 15 janvier, elle présente l’exposition L’errance d’une myope, à la Galerie Pierre Tal-Coat d’Hennebont. Les détails de la forêt stimulent à la fois sa virtuosité et son imaginaire. Ses dessins traduisent ses sensations, elle utilise par exemple la pierre noire sur calque pour figurer le mystère d’une souche moussue à la limite de la chimère, ou bien elle surdimensionne une chrysalide pour évoquer un sarcophage. Elle dessine aussi parfois de façon naturaliste, une gale de chêne, des champignons lascifs… Elle écrit : « C’est avec un sentiment d’oppression que j’assiste à la disparition grandissante de cette source nourricière au sens physique, mais aussi imaginaire, qui a été et qui le sera toujours pour l’homme, et qui est devenu la mienne à présent. »
L’Errance d’une myope, artothèque galerie Pierre Tal Coat, jusqu’au 19 mars. Entrée gratuite

Dans le même style, vous aimerez aussi

Les photos sous-marines de Nicolas Floc'h exposées à Brest révèlent le territoire étrange du début de la mer (Initium Maris), un monde minéral et végétal soumis à l'impact des activités humaines.

Exposition écomusée la Bintinais

L'écomusée de la Bintinais de Rennes Métropole propose l'exposition La nature pour modèle, une singulière approche de l'histoire de l'enseignement des sciences naturelles à travers des maquettes qui deviennent aujourd'hui des objets d'art.

Exposition Cécile Borne Vannes

A Vannes, le Château de l’Hermine accueille une exposition de Cécile Borne, jusqu’au 16 décembre, à l'invitation de l’association Art Pont.