Une création de Zamak compagnie au festival Mythos de Rennes

Le spectacle Fracassé.e.s (Wasted) s’ouvre sur les « spoken words » de Kae Tempest, poésie scandée à haut volume pour surmonter la basse industrielle qui envahit la salle. Ils sont trois vieux amis, en Angleterre et unis par des longues soirées d’éclate. Arrivés sur la crête de la trentaine, ils reculent devant le gouffre de routine et l’inanité du travail devant eux. Alors ils essayent de refaire une nuit comme avant, mais l’angoisse est là, l’envie de fuir et les doutes sur l’amour (il y a un couple dans les trois), le vertige devant une existence où le seul projet sympa est la prochaine défonce. Kae Tempest parle de jeunes éduqués de la classe moyenne, qui expriment leurs sentiments, mais subissent le « no future » actuel comme un découragement du rêve. Le propos touche les jeunes qui emplissent le théâtre de la Parcheminerie, le 8 avril (festival Mythos). La metteuse en scène, Delphine Battour, 34 ans, a obtenu son Master en études théâtrales à Rennes 2. Elle propose des sessions de pratique du spoken word et sa compagnie, Zamak, a son siège tout près du campus. Elle a monté cette pièce de Kae Tempest dans une continuité après Sarah Kane, Mark Ravenhill, Naomi Wallace. Elle choisit un jeu réaliste où les acteurs « remplissent » leur personnage, en alternance avec d’excellents passages de poésie scandée qui remettent le texte en avant. Le public adore et cela faisait longtemps qu’on avait pas vu une pièce de théâtre se terminer sous les acclamations.

L'équipe de Fracassées par Kate tempest
De gauche à droite, Delphine Battour, Laure Catherin, Nathan Jousni, Cléa Laizé

Dans le même style, vous aimerez aussi

Alice Zeniter

A Saint-Brieuc, les 20 et 21 avril, Alice Zeniter est à la Passerelle avec son spectacle Je suis une fille sans histoire.

Joueurs, Les Maladroits

La compagnie nantaise Les Maladroits est au festival Saperlipuppet, le 3 avril à La Chapelle-sur-Erdre, avec son nouveau spectacle Joueurs.

A la ligne, par Katja Hunsinger

Katja Hunsinger porte à la scène le livre de Joseph Ponthus sur le travail dans l'agroalimentaire.