A La Passerelle les 20 et 21 avril

C’est une de ces nombreuses créations théâtrales 2020 qui ont subi les aléas des reports de dates dus à la crise sanitaire. Voici à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, Je suis une fille sans histoire, d’Alice Zeniter. Une sorte de retour au bercail puisque si le spectacle a été commandé et créé par la Comédie de Valence (Drôme), la compagnie L’Entente cordiale d’Alice Zeniter a son siège dans les Côtes d’Armor. Dans Je suis une fille sans histoire, la romancière Alice Zeniter (autrice de L’Art de perdre) va s’attacher à démentir son titre. Non, il n’y a pas de fille sans histoire et au besoin elle met les pieds sur la table, pour exposer comment et pourquoi les histoires sont partout. Celles qu’on nous racontent tissent la trame de nos imaginaires, des mythes fondateurs aux discussions de comptoir en passant par la communication politique et les grands romans littéraires. La femme de lettre s’engage donc, seule en scène, pour traquer les ressorts du « story telling », autrement dit des schémas narratifs qui sculptent la matière de nos existences.

Alice Zeniter
Alice Zeniter

Dans le même style, vous aimerez aussi

Joueurs, Les Maladroits

La compagnie nantaise Les Maladroits est au festival Saperlipuppet, le 3 avril à La Chapelle-sur-Erdre, avec son nouveau spectacle Joueurs.

A la ligne, par Katja Hunsinger

Katja Hunsinger porte à la scène le livre de Joseph Ponthus sur le travail dans l'agroalimentaire.

Dérézo, Alice de l'autre côté

A Brest, du 2 au 4 mars. La compagnie Dérézo ne ménage pas Alice, dans son adaptation d'Alice, de l'autre côté du miroir, de Lewis Caroll.