Echo, de Catherine Diverrès, le 10 mai au Palais des arts

Artiste associée au théâtre de Vannes de 2011 à 2017, la chorégraphe Catherine Diverrès revient au Palais des arts (Scènes de golfe) présenter Echo, reprise d’une pièce de 2003 dont la tournée doit marquer la clôture de sa carrière chorégraphique. A plus d’un titre, cette date est un rendez-vous de transmission pour les amateurs de danse contemporaine en Bretagne. Lors de sa création, il y a vingt ans, elle était déjà présentée comme « un voyage à travers les pièces antérieures » de Catherine Diverrès, constitué d’extraits de sept pièces sur une vingtaine d’années. Pour cette nouvelle version d’Echo, 9 danseurs interpréteront dix extraits comme un voyage dans le temps ou une mise à l’épreuve de la permanence de la danse. Il y aura d’autres représentations en 2023 en raison des reports dus à la crise sanitaire, par exemple en avril 2023 à Rennes. La carrière de Catherine Diverrès, née en 1959, a été marquée par son passage au début des années 80 dans la compagnie de Dominique Bagouet à Montpellier, la création de Studio DM avec Bernardo Montet qui deviendra co-directeur, auprès d’elle du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne en 1994. Catherine Diverrès le dirigera ensuite seule de 1998 à 2011 avant d’implanter sa compagnie à Vannes.

Les danseurs : Pilar Andres Contreras, Alexandre Bachelard, Lee Davern, Nathan Freyermuth, Harris Gkekas, Vera Gorbacheva, Capucine Goust, Thierry Micouin et Rafael Pardillo

Echo, de Catherine Diverrès
Echo, de Catherine Diverrès

Dans le même style, vous aimerez aussi

Léna Paugam

La metteuse en scène Lena Paugam prépare une version "en salle" du spectacle Pour un Temps sois peu, où une femme trans se raconte.

XY, compagnie Dounia

La compagnie Dounia présente XY, sa création de l'année, au centre culturel Pôle Sud de Rennes, pour le Dooinit festival (31 mars au 10 avril).

Romeo, par Marion Lévy

A Quingamp, les 24 et 25 mars, le festival Pas Sages accueillera la création de Roméo, par la compagnie Didascalie de Marion Lévy.