Un songwrinter qui touche juste

Delgado Jones, alias Jacques Creignou et ex Poor Boy sort Tales of Wanderland, un disque produit par le label brestois L’Eglise de la petite folie. Dans cet univers de la chanson rock puisée au cœur de l’intime, où les étoiles se nomment John Lennon, Syd Barrett, Cat Power ou Nick Cave, le songwriter originaire de Morlaix touche juste grâce avec une inspiration biographique, une voix chaude et la variété des atmosphères d’un titre à l’autre, avec des riffs cinglants ici et des notes plus folk ici et là. On y retrouve le violon de Mirabelle Gilis dont on a déjà parlé pour le disque de François Joncour. Un bon disque d’hiver qui donne envie à voir sur scène.

Disque de Delgado Jones Tales of Wanderland

Dans le même style, vous aimerez aussi

Olivier Mobéli à No Border

Au festival No Border à Brest (du 26 novembre au 12 décembre), Olivier Mobeli [concerts annulés], musicien, chanteur et marionnettiste, [devait venir] spécialement de Centrafrique, [et être] l'une des découvertes.

Barbara Rivage aux Trans Musicales

Dans l'univers pop-rock-électro-rap des Trans Musicales de Rennes (du 1er au 5 décembre) les artistes de Bretagne (souvent Rennais) tiennent une place prépondérante.

Numa Lokéni sur scène

Le violoncelliste rennais Numa Lokeni sort un deuxième album, Pieces of Rising, où il chante davantage et entraîne son instrument dans des forêts sonores tantôt joyeuses, tantôt inquiétantes, par un empilement des boucles sonores et des percussions électro.